Mille et un cinéma(s)

L'anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne

Réalisé par Christopher Monger en 1995

Avec : Hugh Grant – Tara Fitzgerald – Colm Maney – Ian McNiece – Ian Hart

1917. Reginald Anson et George Garrad sont deux cartographes anglais chargés d'effectuer des relevés topographiques au pays de Galles. Leur arrivée dans le petit village de Ffynnon Garw va susciter beaucoup d'émoi parmi les habitants lorsque les deux intrus, suite à leurs mesures, déclarent que la "montagne" locale n'est rien d'autre qu'une vulgaire colline, faute d'une altitude suffisante à 5 mètres près.

Film sympathique et attachant, fable légère qui mérite le coup d'œil, cette comédie britannique pleine d'humour et de romantisme est tirée d’une légende du pays de Galles.

Hugh Grant est parfait dans le rôle de ce cartographe lettré et modeste, au service de sa majesté, maladroit avec les femmes, timide, très british. Face à lui, on trouve Colm Meaney, alias Morgan le bouc (Morgan le Don Juan dans la version française), aubergiste de son état, rustre, mécréant, bien décidé à prouver aux anglais que c'est bien une montagne qu'ils sont venus mesurer.

Les seconds rôles sont plus colorés les uns que les autres, brochette de pittoresques individus aux noms folkloriques comme Williams le garagiste, Williams le croque mort, Jones la bouteille, Jones le chou géant, Evans la fin du monde, Thomas Simplet et Thomas Simplet-Aussi.

L'anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne
L'anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article