Mille et un cinéma(s)

Lost in translation

Réalisé par Sofia Coppola en 2003

Avec : Bill Murray – Scarlett Johansson – Giovanni Ribisi

Bob Harris, star de cinéma sur le déclin (Bill Murray) débarque à Tokyo pour y tourner un spot publicitaire. Dans l'hôtel international où il est descendu, il traîne son spleen au bar, déboussolé par le choc des cultures et les effets du décalage horaire. Il y rencontre Charlotte (Scarlett Johansson), une jeune Américaine délaissée par son mari photographe et aussi désorientée que lui.

Après Virgin Suicides (1999), la cinéaste filme avec subtilité et grâce la rencontre improbable d'un quinquagénaire désenchanté et d'une jeune femme interrogative quant à son avenir, dans un Tokyo tantôt ultra-moderne et aseptisé, tantôt hystérique et clinquant. Si le film n’évite pas toutefois quelques longueurs, ce rythme lent sert aussi à renforcer la connivence implicite qui se crée entre ces deux personnages, thème le plus intéressant du film. Dans d’autres lieux et circonstances, ils se seraient ignorés. Leur égarement au milieu de cette culture étrangère et leur solitude provisoire les pousse à se découvrir et se rapprocher, leur faisant vivre un moment unique et émouvant, tout en pudeur.

Bill Murray est excellent (comme d’habitude) dans ce rôle tragi-comique délicat à jouer. Face à lui, Scarlett Johansson est d’une touchante simplicité. Tous deux réussissent parfaitement à faire passer les émotions et les non-dits que ressentent leurs personnages.

Lost in translation

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article