Mille et un cinéma(s)

Horizons perdus

Réalisé en 1937 par Franck Capra, avec Ronald Colman, Jane Wyatt et John Howard.

1935 en Chine. Sous la menace des troupes japonaises, le diplomate anglais Robert Conway organise l'évacuation de ses concitoyens. Alors qu'il devrait voler vers Shangaï, l'avion s'écrase dans les montagnes tibétaines. Conway et quatre autres survivants sont recueillis dans la vallée de Shangri-La. Ils découvrent un véritable paradis où règnent harmonie, bonheur et éternité, à condition de ne pas quitter la vallée. Conway est partagé entre le désir de rester dans cet eden et de bâtir une nouvelle civilisation ou de repartir dans un monde où règne la guerre et la cupidité des hommes.

Ce film, adapté d'un roman de James Hilton, est un chef-d'œuvre qui a subi bien des outrages : versions amputées et négatif original détérioré. Un premier travail de restauration a permis de remplacer 7 minutes d'images manquantes par des photos et des archives de la production.

Assez différent des réalisations habituelles de Capra, Horizons Perdus contient toutefois des thèmes chers au metteur en scène : la quête d’un bonheur simple, l’élévation intellectuelle, l’utopie d’une société idéale. Deux oscars lui ont été décernés en 1938, celui du meilleur montage et de la meilleure direction artistique. A voir absolument.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article