Mille et un cinéma(s)

Little Odessa

Réalisé par James Gray - 1994

Tim Roth - Edward Furlong - Vanessa Redgrave - Moira Kelly - Maximilian Schell

Joshua Shapira, tueur à gage, revient pour un contrat dans son quartier natal, à Brighton Beach (New York), aussi appelé « Little Odessa », en raison de l'importante communauté russe qui y vit et dont il fait partie. Recherché par la mafia locale, l'endroit est dangereux pour lui. Il reprend contact discrètement avec son petit frère et avec une ancienne petite amie. Apprenant que sa mère est mourante, il tente de lui rendre visite, bravant la fureur de son père qui ne le reconnaît plus comme son fils.

La fratrie est le thème principal de cette histoire à la violence désespérée, aux sentiments frustrés et aux non-dits plus révélateurs que des mots. Les relations entre ces deux frères, l'aîné ayant choisi le crime pour se sortir de l'impasse familiale, le plus jeune resté aux côtés de ses parents, sont très fortes. Réunis par un hasard - dont on ne sait pas s'il fait bien les choses - chacun d'entre eux se prend à croire que le bonheur peut frapper à leur porte, ne serait-ce que pour un instant. Le spectateur assiste à ces retrouvailles chargées d'émotions, impuissant devant le drame que la réalisation de James Gray laisse entrevoir au fur et à mesure que l'on avance dans le film.

C'est leur mère mourante - superbement interprétée par Vanessa Redgrave - qui poussera Tim Roth - taillé pour le rôle - à franchir après des années d'exil volontaire, le seuil de la maison familiale.

On reste marqué par ce film, comme après chaque réalisation de James Gray, telles La nuit nous appartient ou Two Lovers. Même dilemme pour le héros, même impression de frustration, de liberté étouffée, d'honneur familial à sauver.

Little Odessa
Little Odessa

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article