Mille et un cinéma(s)

Il était une fois la révolution

Réalisé par Sergio Leone en 1971

Avec : James Coburn – Rod Steiger – Romolo Valli

En 1913, au Mexique, un pauvre péon, Juan Miranda, vient d'attaquer une diligence avec ses enfants lorsque surgit un motocycliste bardé d'explosifs : c'est l'Irlandais Sean Mallory, expert en dynamite, recherché par le gouvernement britannique pour ses activités révolutionnaires. Juan tente de le convaincre de s'associer avec lui pour dévaliser la banque de Mesa Verde mais comme Sean préfère attaquer une mine d'or, Juan ira jusqu'à la dynamiter afin de forcer son compagnon à le suivre... La rencontre improbable entre un artificier irlandais et un bandit mexicain, tous deux certains de participer à leur propre cause révolutionnaire.

Il était une fois la révolutionIl était une fois la révolution

Après l'immense succès de il était une fois dans l'Ouest, Sergio Leone continue sa relecture du western avec ce Giù la testa (Baisse la tête) qui est le titre original – traduit en anglais par A Fistful Of Dynamite, (Pour une poignée de bâtons de dynamite) et en français par un Il était une fois la révolution, d’où la création d’une fausse trilogie avec il était une fois en Amérique.

Malgré de grosses tensions durant le tournage entre Sergio Leone et Rod Steiger, le père du western italien réussit une fois de plus une grande fresque sombre et émouvante, exaltant les idées libertaires et dénonçant la guerre et l’oppression des peuples.

La partition d’Ennio Morricone est superbe et accompagne merveilleusement les infortunes de Juan et Sean. James Coburn tire son épingle du jeu dans le rôle de ce révolutionnaire lassé et désabusé par les atrocités et les trahisons qu’il a vécu. Quant à Rod Steiger, il est excellent dans le rôle du paysan baroudeur, triste acteur malgré lui d’une révolution dont il ne maîtrise pas tous les aboutissants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article