Mille et un cinéma(s)

Une question de vie ou de mort

Réalisé en 1946 par Michael Powell

Avec : David Niven : Peter Carter – Kim Hunter : June – Roger Livesey : Docteur Reeves

Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que sa forteresse volante s'écrase dans la mer, le chef d'escadron Peter Carter envoie un ultime message à la tour de contrôle. Une jeune américaine, nommée June, de garde cette nuit-là est la dernière voix qu'il entendra avant le crash.

Voilà pourtant que Peter Carter surgit de l'eau totalement indemne. Il entreprend aussitôt de retrouver June et poursuivre le cours de sa vie. Lorsqu’un envoyé de l’au-delà vient lui expliquer, embarrassé, qu’il est un mort en sursis et tâche de le convaincre qu'il n'est pas dans l'ordre des choses qu'il soit encore vivant, l'officier refuse de le suivre et conteste la funeste destinée qui lui est imposée. Il doit alors plaider sa cause auprès d’un tribunal céleste.

Une question de vie ou de mortUne question de vie ou de mortUne question de vie ou de mort

À l'origine, Une question de vie ou de mort est un film commandé par l’armée britannique afin de réconcilier les forces anglaises et américaines qui occupent conjointement le sol européen à l’issue de l'armistice de 1945.

C’est surtout une œuvre complètement fantasque, drôle et décalée sur le passage entre la vie et la mort. Fait inhabituel qui renforce le côté inattendu du film, le paradis est en version noir et blanc et la vie terrestre tournée en version technicolor, afin de renforcer l’appel à la vie de l’aviateur amoureux.

Michael Powell fait partie des réalisateurs britanniques incontournables, offrant au cinéma anglais ses plus belles œuvres telle Le narcisse noir en 1947 avec Deborah Kerr, Colonel Blimp en 1943 et Je sais où je vais en 1945, tous deux avec Roger Livesey

Une question de vie ou de mortUne question de vie ou de mortUne question de vie ou de mort

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article