Mille et un cinéma(s)

Le prestige

Réalisé par Christopher Nolan en 2005

Avec : Christian Bale – Hugh Jackman – Scarlett Johansson – Michael Caine – David Bowie

Londres, au début du siècle dernier. Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques.

Le prestige

Adaptation du roman de Christopher Priest publié en 1995, le film a rapporté près de 110 millions d'euros dans le monde et fut ovationné par les critiques et le public (y compris par moi bien sûr).

La signification du titre du film provient de l'une des trois étapes - inventées dans la fiction dont s'inspire le film - que comporte un tour de magie. La première étape se nomme la «promesse», où le magicien montre au public quelque chose qui semble ordinaire, mais ne l'est pas. La seconde étape consiste en l'exécution, le «tour», où le magicien rend l'acte ordinaire extraordinaire. Le «prestige», étape finale de l'illusion, est la partie du tour de magie où l'imprévu se produit.

Le Prestige se déroule à l'époque victorienne, période très riche de découvertes technologiques et scientifiques. Pour donner vie à cette époque en pleine mutation, Christopher Nolan s'est plus attaché à créer une atmosphère dans son film, que de reconstituer en détails cette période. Le rendu est particulièrement fascinant, renforcé par l’excellence de jeu des acteurs. Bale et Jackman sont au même niveau d’interprétation et d’ambiguïté et il est difficile de choisir son camp, y compris jusqu’à la révélation finale.

On retrouve le très regretté David Bowie dans le rôle de Nikola Tesla, personnage ayant réellement existé, sorte de Léonard de Vinci contemporain. On lui doit notamment la découverte du champ magnétique rotatif indispensable au courant alternatif, ainsi que la bobine de Tesla, utilisé couramment en radio.

Le prestige

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article